L'humour à Québec: Rire en fût

Dernière mise à jour : janv. 17

Le circuit de l’humour émergent est très jeune dans la ville de Québec. Si la formule est bien connue à Montréal, les soirées d’humour dans les bars de la capitale nationale sont moins connues. Différentes formules sont nées depuis les débuts des soirées open mic, entre autres. Certains groupes sont effectivement très importants pour faire connaitre les jeunes humoristes de la région. D’un autre côté, la ville de Québec est aussi la scène de certaines soirées indépendantes. Dans cette série de 3 articles, je vous présente les différents types d’organisations que l’on retrouve à Québec, soit Rire en fût, le Groupe Cinglé et la soirée d’humour au Quartier Général de l’humoriste Alex Hamel. Pour ce premier article, je vous laisse découvrir Rire en fût. Bonne lecture !


Avec 5 ans d’existence, Rire en fût est le premier groupe d’humour créé dans la ville de Québec. La soirée, créée par Jayman et un premier collaborateur, s’est installée à la Ninkasi sur la rue Saint-Jean. La soirée se déroulait au départ une fois par mois et est devenue un événement hebdomadaire par la suite.


Jayman

L’idée de base était de lancer une première soirée d’humour, mais au même moment, plusieurs autres jeunes humoristes ont commencé des soirées de leur côté. Certaines n’ont pas duré très longtemps, mais d’autres, comme la soirée de l’humoriste Faf, perdurent. Après 2 ans, Charles Fortier vient se joindre à Jayman pour l’aider dans la gestion de la soirée.

Charles Fortier

Rire en fût se démarque par le désir d’essayer différentes formules de stand up telles que le roast battle, le stand up imposé, l’open mic, les numéros d’anecdotes et bien d’autres : « Il est important pour le développement d’un artiste, stand up ou autre, de se mettre en danger. » La scène de Rire en fût est également celle de L’HUMOUR Fest, fondé par Jayman, qui devrait reprendre en même temps que le reste des activités.



Jean-Philippe Guay

Depuis quelques mois, Jayman a cédé la soirée à Charles par manque de temps, puis Jean-Philippe Guay s’est ajouté afin d’apporter son aide à son tour. À la suite de cet ajout et avant la pandémie, Rire en fût songeait à ajouter quelques soirées dans différents bars, mais leurs projets ainsi que la soirée déjà établie furent arrêtés par la situation actuelle.


Les organisateurs voient d’un bon œil, non sans conflit occasionnel, la diversité des soirées à Québec. L’arrivée du ComediHa club à Québec pourrait attirer une nouvelle clientèle moins propice aux open mic, selon Jean-Philippe. Il faudra cependant attendre du concret pour savoir s’il prendra beaucoup plus de la place que les autres soirées. Une chose est sûre, le ComédiHa fera probablement augmenter la qualité des spectacles d’humour à Québec pour en faire le standard de base.


100 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout