Le 418 en deuil d’un grand poète

Dernière mise à jour : 19 janv.

PRODUCTION CULTURELLE, GALA DIONNE

18 JANVIER 2022


En ce mardi matin, on ressent une onde de choc dans le milieu culturel de la capitale. Le chanteur Karim Ouellet, a été retrouvé éteint hier, le lundi 17 janvier 2022, alors âgé de 37 ans. Nous avons encore très peu d’informations sur la mort de celui qui, en 2012, avait connu un immense succès avec son titre L’Amour.



Selon les dires de ses proches et de ceux des gens faisant partie du milieu musical, Karim traversait effectivement une impasse. Dans les dernières années, il s’isolait à la suite de déceptions professionnelles et s’était effacé de la scène publique. Ce décès inattendu bouleverse toute la communauté artistique en ce mardi ensoleillé. (Photo de Marc-Étienne Mongrain)


Le maire de Québec, Bruno Marchand, a également exprimé son grand chagrin et sa grande surprise face à cette nouvelle :

« Un homme, un auteur, un interprète hors du commun qui a su redonner goût a la musique francophone s'envole aujourd’hui », a-t-il rédigé sur son compte Twitter.


Né à Dakar au Sénégal, Karim s’est fait adopter par une famille de Québec. L’auteur-compositeur interprète était le frère de la rappeuse Sarahmée. Dès 2007, il est actif dans le milieu musical de la ville aux côtés de Webster et Limoilou Starz, notamment.


En 2009, il se fait connaître sur les planches de la scène du Festival de Granby.


Pas moins que deux ans plus tard, il sort son premier album, Plume. Son succès sera d’autant plus marqué par son second album, Fox, paru en 2012. Ce dernier se distinguait par des sonorités pop inspirées du hip-hop et de la musique soul.


En 2012, son titre l’Amour est devenu l’une des chansons les plus jouées à la radio. Je me rappelle chanter ce titre très accrocheur dans la voiture de mon père après avoir vu le vidéoclip sur les ondes de Musique Plus, alors que j’avais 12 ans. À cet âge, je n’avais aucune idée de ce qu’était l’amour, mais avec du recul et de l’expérience, cette chanson est merveilleuse, car elle permet de peindre un portrait de l’amour auquel il est possible de s’identifier. Ce titre est considéré par plusieurs comme un chef-d’œuvre de la musique pop québécoise.


Ce second album compte également deux autres succès, Marie-Jo et La moindre des choses.


Pour l’année 2012-2013, Karim est nommé Révélation de Radio-Canada et est décrit comme l’un des rares artistes québécois à bâtir des liens entre la musique alternative et la musique plus commerciale.


En 2013, il reçoit le prix Félix-Leclerc de la chanson ainsi que le prix Juno de l’album francophone de l’année en 2014 pour Fox. La même année, Karim Ouellet se produit en Europe en première partie de la pop-star belge Stromae. Son dernier album, Trente, date de 2016.


Selon Karl-Emmanuel Picard, le propriétaire de la salle de spectacle de l’Anti, « Il était toujours présent pour participer et pour aider à la vie culturelle de Québec ». Effectivement, Karim Ouellet représentait une figure phare dans le domaine de la musique à Québec. Il était une fierté dans la Capitale-Nationale[1].


Toute l’équipe de Production Culturelle tient à offrir ses sincères condoléances aux proches de Karim, ainsi qu’à toute la communauté cultuelle et musicale de la ville de Québec, qui se retrouve aujourd’hui devant un chagrin incommensurable. On se souviendra de Karim comme un être qui inspire la douceur et la lumière.

[1] Paré, É. Tanguay S. (18 janvier 2022). Le chanteur Karim Ouellet n’est plus. Le Devoir. https://www.ledevoir.com/culture/musique/661251/le-chanteur-karim-ouellet-est-mort

965 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout