Rechercher
  • Anthony Lajeunesse

Logan tire la révérence


LOGAN


C’est maintenant la neuvième fois que Hugh Jackman interprète le rôle de Wolverine au cinéma. Malgré quelques ratés, dont le premier « spin-off » dédié à son personnage, la saga des X-Men a connu énormément de succès, entre autres grâce au mutant Logan. Fort heureusement, le dernier volet de la série emploie les grands moyens et il devient l’épisode le plus réussi du lot.

Dans un futur où la plupart des mutants ont disparu, Logan, âgé et mal en point, accompagne Charles Xavier dans sa vie tranquille. Par contre, lorsque Laura, une jeune mutante poursuivie par des scientifiques, demande de l’aide aux amis de longue date, ils n’ont pas le choix de collaborer.


James Mangold, qui avait réalisé The Wolverine en 2013, y est allé d’une approche différente et risquée pour un film de superhéros, mais on le félicite, car il conclut le développement de ce personnage avec brio. Le cinéaste a décidé d’éviter le chemin facile en créant un film noir, mature, brutal et classé « Restricted » (17 ans et plus). Force est d’admettre que son long-métrage ne convient pas à un jeune auditoire : sang, violence et langage vulgaire sont de la partie. Entendre Charles Xavier dire « fuck » et voir Logan démembrer des ennemis nous procure un sentiment de satisfaction. Le film illustre enfin le plein potentiel de ce héros.

Après de nombreuses années, Hugh Jackman convient toujours à ce rôle ; imaginer ce personnage sans l’acteur n’est plus possible. Il livre probablement sa meilleure performance en interprétant un protagoniste déchiré et faible. Patrick Stewart, qui fait son grand retour en tant que Charles Xavier, est méconnaissable et il nous fait découvrir des aspects du personnage jamais dévoilés. Surprise : c’est l’actrice Dafne Keen dans son premier rôle au cinéma, qui vole la vedette aux deux stars. Sans toutefois les reléguer au second plan, la jeune britannique perce l’écran et joue une mutante attachante.

Malheureusement, cette saga n’a jamais vraiment été reconnue pour ses scènes d’action, à quelques exceptions près (la poursuite en train dans The Wolverine ou encore l’attaque de la maison blanche dans X-2), mais James Mangold parvient à tourner des moments intenses et frénétiques à la hauteur du Wolverine. Le film se termine avec un massacre ensanglanté et les frissons sont au rendez-vous.

James Mangold et son équipe peuvent facilement se dire que Logan occupe désormais une place parmi les meilleurs films de superhéros qu’Hollywood nous ait proposés. Le long-métrage est unique et il surprend avec un scénario puissant. Peut-être aurait-on espéré un antagoniste à la hauteur du héros principal, mais, somme toute, le film demeure l’adieu tant attendu pour ce personnage.


Note : 9/10

Logan disponible en DVD, Blu-Ray et en vidéo sur demande

24 vues
NouveauLogo3.png
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

Production Culturelle©​

2305, avenue du Séminaire,

local 1835-A,

Québec, Qc,

G1V 0A6