Rechercher
  • Marion Borne

The Boys - une série anti-Marvel

Mis à jour : mars 6

J’avoue avoir été déconcertée par les premiers épisodes de The Boys pour finir surprise et séduite par cette première saison. Je ne connaissais pas le comic avant de me lancer dans cette longue aventure de 8 épisodes d’une durée d’une heure chacun. (La longueur de ceux-ci peut paraître dérangeante pour certains, mais je vous promets que le visionnement en vaut la peine !)


Pour la petite anecdote, elle est tirée de la bande dessinée de Garth Ennis, un scénariste de Comics connu, notamment pour The Punisher, et Darick Robertson, un dessinateur américain de Comics.


Cette série donne un regard nouveau sur les superhéros. Nous sommes très loin des personnalités super-héroïques présentées par les géants de l’industrie cinématographique DC Comics et Marvel. En effet, on découvre le groupe des 7, les Super, incarnant les superhéros les plus connus affiliés à l’entreprise américaine Vought. Ils représentent une version cynique de la Justice League (Superman, Batman, Wonder Woman, Aquaman, Flash, etc.). Il suffit d’entendre leurs surnoms pour se faire déjà une idée de leur personnalité et de leurs super pouvoirs : « The Deep », « Homelander », « Queen Maeve », « A-Train », « Translucent », « Black Noir » et la nouvelle « Starlight ». Dès les premiers épisodes, on remarque rapidement qu’ils sont seulement préoccupés par la gloire et par leur image auprès du public. La série montre avec naturel l’ampleur de l’industrie des superhéros et toutes les techniques de marketing employées afin de générer du profit. On comprend également que ce sont aussi des humains, qu’ils peuvent faire des erreurs et des choix souvent extrêmes.

La personnalité qui ressort le plus des 7 est celle d’Homelander qui représente Superman. À travers un visage d’ange et un corps musclé, on discerne un homme sans aucune pitié ni moralité, prêt à tout pour réussir ses objectifs. Cependant, au fil des épisodes, on lui découvre tout de même une part d’humanité.


Un groupe de justiciers qui se fait appeler « The Boys » passe à l’action en abattant un par un ces superhéros. Ils souhaitent dévoiler au monde leur vrai visage.


Par ailleurs, cette série offre une bonne dose d’humour et des superhéros atypiques qui ne cessent de nous suspendre ! Elle propose un humour parfois noir qui peut convenir pour les adultes et les adolescents capables de prendre du recul devant le haut niveau de violence et de perversité qui y est présenté.


Pour écouter The Boys, il vous suffit de vous connecter sur Amazon Prime (si vous n’avez pas de compte, il est possible d’avoir 30 jours gratuits de visionnement!).


Cliquez ici pour retrouver THE BOYS !

4 vues
NouveauLogo3.png
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

Production Culturelle©​

2305, avenue du Séminaire,

local 1835-A,

Québec, Qc,

G1V 0A6