Un maillon qui vient solidifier la chaîne du rap québécois

Le collectif LaF, diminutif signifiant la famille, vient tout juste d’ajouter un microalbum à leur discographie. Ce sextuor, composé de 3 rappeurs ayant chacun un style bien particulier ainsi que de trois compositeurs rythmiques, est en pleine effervescence. Leur popularité peut s’expliquer grâce à leur style unique juxtaposant rap, jazz, soul et parfois pop. En combinant ces différents styles musicaux ainsi que des textes plus « flyés » les uns que les autres, la troupe montréalaise semble rejoindre un large éventail du public québécois.


« L’EP qui suivi, intitulé Hôtel délices, a fait exploser le groupe. »

Les débuts de LaF se déroulèrent relativement lentement. Leur premier album fit son apparition sur les différentes plateformes en 2016. Celui-ci intitulé Monsieur-Madame eut peu de répercussions à grande échelle malgré la qualité remarquable de ce dernier. En effet, l’émancipation du groupe a débuté concrètement après avoir remporté Les Francouvertes en 2018. Ce concours leur a réellement donné l’occasion de montrer au public l’énergie qui imprègne le collectif en offrant des performances enflammées. L’EP qui suivi, intitulé Hôtel délices, a fait exploser le groupe. Énormément d’énergie et de travail furent investis dans celui-ci.

À la suite de leur victoire aux Francouvertes, chacun des membres du groupe avait conscience que les attentes seraient élevées concernant leur prochaine création. C’est pourquoi le groupe s’est isolé dans un chalet familial appartenant à l’un des membres pour allier productivité, créativité, chimie et collaboration. Le résultat fut à la hauteur de leurs attentes ainsi qu’à celles des auditeurs.

« La clique se retrouve donc maintenant épaulée par la même maison de disque que plusieurs des plus gros noms du rap québécois tels que Fouki, Alaclair Ensemble et Koriass. »

Après ce coup d’éclat, LaF eut l’occasion en or d’intégrer la maison de disque la plus importante de rap francophone d’Amérique du Nord : Disques 7ième Ciel. La clique se retrouve donc maintenant épaulée par la même maison de disque que plusieurs des plus gros noms du rap québécois tels que Fouki, Alaclair Ensemble et Koriass. Il est donc raisonnable d’affirmer que le groupe a réellement le vent dans les voiles.

On peut témoigner de l’apogée des textes, des « flow » et des rythmes dans leur dernier microalbum, intitulé Soin Entreprise. Paru sur les plateformes en septembre 2020, cet EP est un réel bijou pour les fanatiques de rap francophone. Celui-ci s’écoute sans peine, du début à la fin, et ce, en boucle. Pour l’instant, les chiffres d’écoute demeurent relativement faibles si on les compare aux autres titres de la discographie. Cependant, il est un peu tôt pour se prononcer réellement sur l’ampleur des répercussions de ce dernier. Il est probablement plus difficile d’atteindre un vaste public dans les temps actuels, puisque les spectacles célébrant les lancements d’album ainsi que les tournées sont tous impraticables. Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas la qualité des titres qui est coupable du faible engouement.

Pour conclure, on ne se trompe pas en affirmant que l’on peut maintenant compter un nouveau gros nom dans celui du rap francophone québécois : Laf. Le hip-hop ayant longtemps été sous-estimé dans la sphère musicale québécoise est aujourd’hui plus présent que jamais. Nous en sommes très fiers et nous sommes impatients de faire la découverte d’autres talentueux artistes.

47 vues
Production Culturelle

1055, avenue du Séminaire,

local 1835-A,

Québec, Qc,

G1V 0A6

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

Pour nous rejoindre:

Production Culturelle©​