Atlantique: le nouvel EP de De.Ville

Mis à jour : il y a 2 jours

Cela fait quelques années que le groupe De.Ville, formé de Simon Pierre et Ziad Qoulaii, s’est rassemblé pour faire de la musique maroco-montréalaise. Ils ont d’ailleurs sorti leur premier EP en 2018 qui contenait entre autres la chanson Human et Oublie moi en collaboration avec Jah Maaz de LaF.


Pour donner suite à leur EP Sables qui avait notamment gagné le prix GAMIQ de l’Album musique du monde de l’année 2019, le duo De.Ville nous offre maintenant leur EP Atlantique. J’ai eu la chance de m’entretenir avec Simon et Ziad sur ce nouveau projet qui se veut la trame sonore d’un film qui porte le même titre.

« On a tracé un peu l’histoire d’un immigrant avant qu’il ne prenne sa décision de traverser l’Atlantique. »

Les trois chansons écrites en Darija, le dialecte marocain qui réunit entre autres l’arabe, le français et l’espagnol, racontent une histoire émouvante qu’on peut voir en partie dans leur dernier clip de la chanson Atlantique. Celle-ci parle d’ailleurs de la traversée de l’Atlantique, des naufrages et de l’espoir d’un migrant.


La seconde chanson, Dopamina, résume l’histoire d’amour du migrant, sa découverte du nouveau pays, d’une femme, en bref, c’est la fête, le bonheur dans sa vie. En revanche, Water, c’est la fin tragique de cette histoire d’amour : « sa femme n’est plus là, lui est en train de mourir, il fait son deuil sans blâmer sa femme. »


Comme chaque fois où je rencontre un artiste ces derniers temps, je me demande comment ils font pour garder le cap alors que le reste est tellement incertain. Cependant, pour les gars, ça n’a pas vraiment été un problème étant donné qu’ils avaient déjà prévu d’être en studio pour l’été. Malgré le reconfinement, ils ont décidé de lancer leur EP.

« La stratégie évolue tout le temps, on est en mode on a des choses à dire, des choses à sortir donc on veut aller de l’avant, et je pense que c’est la même chose pour tous les artistes. »

Bien que je ne puisse pas comprendre les paroles des chansons de ce nouvel EP, j’ai l’impression que la mélodie nous transporte malgré nous dans cet univers. J’ai l’impression de pouvoir ressentir cet amalgame de sentiments, d’avoir vu le film que les gars avaient en tête en écrivant l’EP. Si l’on vient qu’à me demander pourquoi les artistes continuent de sortir des albums et des EP en temps de pandémie, je vais pouvoir répondre que ça permet à ceux qui l’écoutent de se transporter ailleurs, de sortir de leur solitude et de voir le monde que les compositeurs forgent autour de leurs chansons. Ça nous fait du bien. Voilà le pouvoir de la musique.


En attendant de les voir en spectacle (bientôt, on espère), vous pouvez écouter l’EP sur toutes les plateformes, et ce, depuis le 20 novembre dernier.

19 vues0 commentaire
Production Culturelle

1055, avenue du Séminaire,

local 1835-A,

Québec, Qc,

G1V 0A6

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc Spotify Icône
  • White YouTube Icon

Pour nous rejoindre:

©​Production Culturelle