Emmy Rouge : « Catalogue »

Emmy Rouge est le projet de la jeune artiste Emmy Grenier, originaire de Québec.

Crédit photo : Elizabeth Landry

Ça vous dit quelque chose? L’auriez-vous aperçue sur les ondes de Radio-Canada au Téléjournal de Québec dimanche soir dernier?



Depuis plus d’un an, la chanteuse prépare son projet en coréalisation avec Marius Larue et William Lévesque ayant respectivement travaillé aux côtés d’Hubert Lenoir et de Valence. Après la sortie de son tout premier single Tous les jours en octobre dernier, elle a poursuivi son élan dans l’industrie musicale en nous présentant vendredi dernier son EP intitulé Catalogue.


Emmy est originaire de Limoilou. En grandissant, elle chantait auprès de son père et de sa sœur cadette. Avant 2020, Emmy n’avait pas concrètement considéré la musique. Cet opus se trouve donc à être sa toute première emprunte artistique.


Catalogue est le produit de diverses inspirations et influences musicales du trio, notamment du jazz, du R&B, de la musique house et du French pop. En ce qui concerne l’influence du jazz, vous entendrez les notes du saxophoniste André Larue dans la pièce Tous les jours.


Emmy Rouge explore les thèmes de la sensualité, de la féminité et de la spontanéité. Les son

orités souvent tirées des années 80 se marient à un univers coloré et à une esthétique se rattachant au cinéma hollywoodien.

Crédit photo : Elizabeth Landry

Son tout premier projet Catalogue est une introduction tout à fait à l’image de son univers musical et stylistique. Ce mini album se veut simple et sensuel dans son intention, mais en y conservant des détails musicaux recherchés pour ceux des plus mélomanes. La jeune artiste de 23 ans, à la voix douce et veloutée, chante des paroles légères, nonchalantes et particulièrement accrocheuses.


En studio

Au sujet de son processus créatif en studio, Emmy Rouge et les deux autres collaborateurs formant le trio expriment que « […] dans un monde numérique où la possibilité de produire de la musique est aussi accessible, il est avantageux de se donner des limitations et des contraintes positives ». De plus, ils croient que de mettre l’accent sur les éléments centraux de leurs compositions, comme ceux du choix des instruments et la densité des arrangements et accompagnements ajoutent à leur production.


Pour Emmy, cette production est avant tout une histoire d’amitié. Son équipe est tissée très serrée et tous ont investi beaucoup d’énergie pour la réalisation du projet.


Éléments visuels

Elizabeth Landry, grande amie d’Emmy et finissante au baccalauréat en Arts visuels et médiatiques, s’est chargée de la photographie et des visuels du projet. Je vous invite à consulter son site web pour découvrir sa pratique.


Philippe Arsenault, vidéaste, s’est ensuite occupé de mettre des images sur la chanson « Laisse-moi ». Cette courte vidéo est disponible sur les plateformes web.


« Laisse-moi »

Cette chanson se trouve à être ma préférée. Jeu de séduction ou aventure sensuelle ? Laisse-moi est dans les deux cas une pièce envoûtante et mystérieuse aux sonorités rétros. Pluie de synthétiseurs et mélodie dansante, cette chanson d’Emmy Rouge représente bien la sensualité assumée de son premier EP. Ce morceau met bien en lumière l’univers musical et les thèmes clés qui motivent le l’écriture de la jeune chanteuse.


En créant cet EP, Emmy Rouge s’est libérée de la pression qu’on ressent en tant que femme. Elle s’en affranchit avec classe, simplicité et féminité.


Avec Catalogue, Mademoiselle Rouge surprendra son auditoire du fait de son caractère coloré. Les spectateurs seront séduits par son charisme et par sa voix.


Teinté de nombreuses couleurs analogiques tirées des synthétiseurs et des boîtes à rythmes des années 70 et 80, ce projet sera une trame sonore festive, sensuelle et pétillante pour accompagner le printemps Québécois et les jours qui s’allongent…


477 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout