Brown Family : Une affaire de famille

Durant tout le mois de février, Production Culturelle désire faire rayonner les artistes émergents québécois de la communauté noire dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs. Cette initiative vise à célébrer les différentes réalisations des artistes noirs qui contribuent à façonner activement notre culture. Découvrez de nouveaux talents et enrichissez vos goûts musicaux !

Tout comme l’indique le nom du collectif, Brown Family se retrouve au cœur des débats concernant l’identité et la culture québécoise. Nous ne pouvions donc pas terminer le mois de février sans en faire la mention de notre blogue.


Brown Family est constitué de trois membres ; les frères Greg et David Beaudin-Kerr ainsi que leur père, Robin Kerr. Les frères Beaudin-Kerr ont une grande expérience dans le milieu du rap québécois. En effet, Greg, aussi connu sous le nom de Snail Kid, fit ses débuts dans les WordUP ! où il a excellé durant un certain temps. Après s’être fait connaître dans le milieu, il créa, avec l’aide de quelques autres participants de cette compétition, un groupe de hip-hop alternatif nommé Dead Obies. Malgré un départ plutôt lent concernant leur cote d’écoute, un réel engouement se créa lors du lancement de l’album Gesamtkunstwerk. Après de nombreuses tournées ainsi qu’une discographie impressionnante en tant que membre de Dead Obies, on peut effectivement affirmer que Snail Kid est un pilier du rap québécois.


Quant à David, nous faisons face à un vrai vieux de la vielle ! Alors que le rap au Québec ne faisait que débuter, on a pu l’admirer faire ces débuts dans le groupe Jam & P-Dox avant de continuer son parcours avec le collectif K6A. Alors que le milieu du rap et du hip-hop était encore peu connu au Québec, il est honnête de dire que Jam fût l’un des premiers rappeurs de la capitale nationale reconnus à plus grande échelle.


Pour ce qui est de Robin, le père, c’est de lui que vient cette passion qui alimente les deux fils. Comme l’affirma Greg dans une entrevue accordée à La Presse, son enfance fut bercée par les chansons de son père et par la musique reggae omniprésente dans la maison. À chaque party de famille, Robin chantait en grattant sa guitare. Greg et David l’accompagnaient au chant et en rajoutant des rythmes. Voyant la qualité du résultat, ils ont toujours cru à un projet musical qui les réunirait les trois.

Juxtaposant hip-hop, reggae, soul et dancehall, leur premier album fut un franc succès.

C’est à partir de 2016, lorsque les deux fils eurent un background assez solide, que nous avons pu voir ce projet se concrétiser avec l’album Brown. Juxtaposant hip-hop, reggae, soul et dancehall, leur premier album fut un franc succès. Sans plus attendre, le groupe se lança dans une tournée qui marquera les adeptes du rap francophones ; L’Osstidtour. C’est donc au côté d’Alaclair Ensemble et de Koriass que Brown Family prit son envol sur les scènes québécoises.


Un an plus tard, en 2017, un EP vient confirmer la présence de Brown Family dans la sphère musicale québécoise. Cette fois-ci, on peut distinguer une ambiance plus estivale et beaucoup plus pop. C’est finalement le 15 novembre 2019 qu’on a pu contempler l’apogée du travail de la famille Greg. Plus de 50 chansons furent écrites en prévision de garder seulement les meilleurs d’entre elles. Finalement, 14 de ces nombreux morceaux furent retenus pour créer un réel album de feu intitulé Brown Baby Gone, un album qui vaut manifestement le détour si vous ne l’avez toujours pas écouté.


Brown Family a indéniablement marqué le milieu de rap québécois. Nous attendons maintenant impatiemment leurs futurs projets qui continueront assurément de nous surprendre !

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout